• Chapitre 5

    Cela faisait déjà 196 jours que notre idylle avait débutée, nous étions heureux, nous restions prudents quand nous allons au village, mais nous nous sentions plus en sécurité qu'au début.

    Chapitre 5

    Nos nuits étaient très mouvementées, Aliénor me refuser rarement l'accès entre ses cuisses, je suis un homme chanceux, elle est mienne.

    Ce matin, était un matin comme un autre, nous nous réveillons au chant du coq, elle resta un moment allongée à côté de moi à me fixer, j'avais l'impression qu'elle voulait me dire quelque chose.

    Atharlaric - Quelque chose te préoccupe ma douce ?

    Aliénor - Si nous avions un enfant, tu serais heureux ?

    Je regarde soudain son ventre, elle pose sa main dessus et me sourit.

    Athalaric - Je vais être père ? "Dis-je avec le sourire"

    Chapitre 5

    Elle acquiesça alors.

    Aliénor - Tu es heureux ?

    Athalaric - Je suis plus qu'heureux ma douce. "Dis-je en l'embrassant"

    Je caresse son ventre, j'allais avoir un enfant avec la femme que j'aime, je ne pouvais pas être plus heureux qu'a cet instant.

    Nous restons un moment l'un contre l'autre, puis elle se redressa, mais je la retiens par le bras.

    Athalaric - Aujourd'hui, c'est moi qui m'occupe des poules et de la pitance, reste au lit.

    Aliénor - Tu ne vas pas commencer à me couver, juste parce que je porte un enfant Athalaric. "Dit-elle en fronçant les sourcils"

    Athalaric - Tu portes mon enfant, j'ai le droit de prendre soin de toi.
    Laisse-moi faire et reste là encore un moment. "Dis-je en l'embrassant"

    Je me lève et pars dans l'autre pièce me rafraichir, puis j'enfile ma tenue, je sors ensuite ramasser les œufs et nourrir les poules.

    Chapitre 5

    Une fois terminé, je rentre, elle est là debout, elle remet du bois sur le feu.

    Athalaric - Aliénor, je t'ai dit de rester au lit encore un moment.

    Aliénor - Je ne suis plus fatiguée, tu ne vas pas m'obliger à rester au lit, jusqu'à la venue au monde du bébé quand même. "Dit-elle en fronçant les sourcils"

    Chapitre 5

    Athalaric - Fais ce que tu veux ! "Dis-je en posant les oeufs"
    Je ne me soucierai plus de ton état ! "Dis-je vexé"

    Je sortis alors de la cabane, m'occuper du jardin.
    Elle me suivit alors dehors.

    Aliénor - Athalaric ne réagit pas comme ça. "Dit-elle en s'avançant vers moi"

    Athalaric - Va préparer la pitance femme !

    Aliénor - Ne fais pas ça Athalaric !

    Athalaric - Je veux prendre soin de toi mais tu préfères que je me comporte comme les autres hommes, alors va faire la pitance !

    Elle s'avance un peu plus vers moi, elle enroule ses bras entour de moi, je n'arrive pas à rester fâcher contre elle, quand elle fait ce genre de choses.

    Aliénor - Je resterai sagement assise pendant que tu prépares le repas, mais je ne veux pas rester au lit Athalaric.

    Je me retourne face à elle, elle me regarde tendrement.

    Athalaric - Pardonne-moi, je n'aurai pas dû réagir de la sorte, c'est juste que je voulais prendre soin de toi.

    Aliénor - J'apprécie que tu fasses cela et que tu ne te comportes pas comme les autres hommes, qui prennent leur femme pour des esclaves. "Dit-elle en se blottissant dans mes bras"

    Chapitre 5

    Je l'embrasse, puis la soulève jusqu'à la cabane, je pousse la porte et je l'emmène vers le lit.

    Aliénor - Non, je ne veux pas me coucher. "Dit-elle boudeuse"

    Je l'allonge sur le lit, puis je commence à l'embrasser, je lui enlève doucement son haut, elle comprend enfin ce que je désire.

    Aliénor - Tu as de la chance que je ne te refuse point cela. "Dit-elle en gloussant"

    Chapitre 5

    Quand nous eûmes fini, elle était restée au lit pendant que je préparais enfin la pitance.

    J'avais atteint mon but finalement.

    Une fois que tout était prêt, je vais dans l'autre pièce réveiller ma douce qui s'était endormie.

    Athalaric - Réveille toi ma douce, c'est prêt. "Dis-je en lui embrassant l'épaule"

    Aliénor - Hmmmm, tu es content. "Dit-elle en se retournant doucement"

    Athalaric - Un peu "Dis-je en souriant"
    Lève-toi, car cela va être froid. "Dis-je en l'embrassant"

    Chapitre 5

    Après le repas, je suis sorti m'occuper du reste du jardin, j'avais hâte de pouvoir faire la récolte, pour pouvoir troquer une partie au village.

    Une fois terminé, je rentre et surprends Aliénor allongée sur le lit, même si elle disait le contraire, elle était fatiguée.

    Je m'avance vers elle, la réveille doucement.

    Athalaric - Ma douce, je vais au village chercher du grain, je serai rentré avant la tombée de la nuit, mais surtout ne t'éloigne pas.

    Aliénor - Je ne m'éloignerai pas, mais revient vite, je n'aime point rester seule ici à la nuit tombée.

    Athalaric - Je fais vite. "Dis-je en l'embrassant"

    Je pris alors la route pour le village, je me hâte pour ne pas la laisser seule trop longtemps.

    Quand j'arrive au village, la journée était déjà bien entamée, je me dépêche d'aller acheter du grain avec les quelques pièces qu'il me reste.

    Chapitre 5

    Je reprends donc la route à pied, je n'aurai pas vendu le cheval je n'aurai pas eu autant de mal avec le sac de grain et j'aurai mis moins de temps à faire l'aller-retour.

    Quand j'arrive à la cabane, la nuit était déjà tombée, quand je rentre, je vois Aliénor assise devant le feu.

    Elle se lève à toute vitesse.

    Aliénor - J'ai crue qu'il t'était arrivé quelque chose, tu devais revenir avant la tombée de la nuit. "Dit-elle énervée"

    Athalaric - J'ai fait au plus vite, mais sans cheval porté le sac de grain me ralenti. J'ai vraiment fait au plus vite ma douce.

    Aliénor - Ne me fais plus jamais peur de la sorte, comment j'aurai fait sans toi avec notre enfant.

    Athalaric - Je suis là maintenant, je ne dois plus aller au village avant plusieurs jours. "Dis-je en la serrant dans mes bras"

    Chapitre 5

    Aliénor - Je vais mettre chauffer la pitance, tu dois avoir faim.

    La journée se termina plus calmement, Aliénor était enfin soulagée de mon retour et moi, j'étais heureux de pouvoir être près d'elle après cette longue journée.

    Chapitre 5

    J'espère que ce chapitre vous a plu. 
    N'hésitez pas à laisser un commentaire pour laisser une trace de votre passage sur le blog ou sur la page facebook pour ceux qui sont déjà abonnés. Merci.

    « Chapitre 4Chapitre 6 »

  • Commentaires

    1
    Stacoat
    Lundi 21 Mai 2018 à 07:41

    comme d'habitude j'ai adore mais je me demande comment il vont faire avec un bébé car je croi qu'il n'on plus beaucoup d'argent .

    2
    Lundi 21 Mai 2018 à 20:52

    C'est vraiment chouette, j'ai hâte de voir comment ils vont faire pour survivre ! Surtout avec un bébé !

    3
    Vendredi 1er Juin 2018 à 17:36

    c'est trop merveilleux ce qui leur arrive, j'ai peur pour la suite 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :