• Chapitre 31

    **Aurore**

    Une heure plus tard Athalaric s'est enfin décidé à monter, ma mère était allongée, elle était si paisible, mais surtout sans vie.

    J'étais restée en bas, mais je l'ai entendu parler et surtout pleurer, je pouvais ressentir sa douleur, je me suis alors mise à pleurer, comment allait-on pouvoir vivre sans elle, comment allais-je faire pour surmonter tout cela sans elle et lui va-t-il supporter de me voir chaque jour alors que je lui ressemble trait pour trait.

    En milieu de journée, la pluie avait cessé, Athalaric est alors sorti et c'est diriger vers le point d'eau, l'endroit où ma mère voulait reposer.

    La terre était trempée à cause de la pluie et le ciel annoncer un orage très prochainement, alors il s'est mis à creuser plus rapidement pour qu'elle puisse reposer en paix.

    Quand il eut fini, il a commencé à sculpter une pierre et à graver une phrase et le nom de ma mère, il voulait que tout soit parfois pour elle avant que l'orage n'éclate.

    Moi pendant ce temps, j'ai préparé le corps de ma mère, lui ai mis sa plus belle robe.
    Quand tout fut fini, il est venu m'aider à l'envelopper dignement, puis il l'a transportée jusqu'à son lieu de repos éternel.

    Nous avons dit quelques mots en l'honneur de ma mère et nous nous sommes recueillis en silence un moment.

    Chapitre 31

    Je pleurais à torrent, Athalaric m'a alors serrée dans ses bras, même si cela n'effacé point la douleur, je me sentais bien, je serai bien restée comme cela éternellement.

    Chapitre 31

    Nos regards se sont alors croisés et l'espace d'un instant sa façon de me regarder était différente, ce n'était plus moi qu'il voyait, mais elle, je me suis alors éloignée, je suis rentrée à toute vitesse à la maison et je me suis cachée dans mon lit en pleure.

    Chapitre 31

    Athalaric lui était resté auprès de la tombe de ma mère, ne pas avoir pu lui dire adieu avait certainement dû lui rendre la situation encore plus douloureuse.

    Chapitre 31

    La nuit était déjà tombée depuis un petit moment, j'avais fini par arrêter de pleurer et à m'endormir.

    Quand j'entendis des bruits de pas s'approcher.

    Athalaric - Aurore, réveille-toi. "Dit-il doucement"
    J'ai préparé la pitance, viens manger quelque chose.

    Aurore - Je... Je n'ai pas faim.

    Athalaric - Ta mère ne voudrait point que l'on se laisse aller.

    Aurore - Tu ne sais pas ce qu'elle voudrait réellement. "Dis-je d'un ton sec"

    Athalaric - J'ai vécu suffisamment longtemps avec elle pour savoir ce qu'elle voulait.
    Mais après tout, je ne suis point ton père, fait ce que tu veux Aurore.

    Il quitta alors ma chambre, je savais que je n'aurais pas dû réagir de la sorte, mais je n'ai pu me contrôler.

    Chapitre 31

    Le lendemain, je n'étais pratiquement point descendue, ma mère me manquer tellement, j'avais bon savoir depuis un moment que cela allait arriver, mais je n'étais point prête pour la douleur et le vide que je ressentais.

    Et le peu ou j'avais croisé Athalaric ne m'aidé point, sa façon de me regarder, j'avais vraiment l'impression qu'il la voyait elle, je n'étais point prête pour tout cela et c’était trop tôt.

    Elinor est également venue, elle m'a dit de ne point éviter Athalaric, elle m'avait même forcée à descendre pour nous parler à tout les deux.

    Elle a dit à Athalaric qu'il était temps qu'il prenne la route et surtout qu'il m'emmène avec lui, chose qu'il a refusé, il voulait que je reste ici, auprès d'Elinor et de sa famille et surtout auprès du lieu de repos de ma mère.

    Je n'étais point prête à partir de toute façon et cela serai peut-être mieux pour tout le monde que je renonce au destin qui était le mien.

    Elinor à discuter longuement seule avec lui, elle essayait probablement de lui dire que maman voulait qu'il m'emmène.

    Au bout d'un moment, elle a pris la route pour rentrée chez elle et je suis repartie dans ma chambre pleurer.

    Trente jours plus tard, Athalaric était toujours là et moi, j'avais repris mes habitudes, mais je n'arrivais à être comme avant avec lui, quand on se retrouver dans la même pièce et qu'il me parlait, je répondais à peine, je voyais bien que cela lui faisait de la peine, il avait perdu la femme qu'il aimait et maintenant moi qui m'éloigner sans réelle raison.

    Ce matin-là au chant du coq, je l'ai entendu descendre, moi, je suis resté là un moment à réfléchir.

    Chapitre 31

    Après un petit moment, j'ai fini par me lever, quand je suis descendue, il préparait le repas.

    Athalaric - Bonjour Aurore, j'espère que tu as bien dormi malgré l'orage.

    Aurore - Je déteste cela, mais je n'ai point le choix.

    Athalaric - La prochaine fois, tu peux me réveiller si cela te fait trop peur.
    Je sais que ta mère avait toujours pour habitude d'aller te voir quand l'orage était violent.

    Installe-toi, c'est prêt.

    Aurore - Je n'ai pas très faim ce matin. "Dis-je en m'asseyant"

    Athalaric - Tu ne vas point recommencer la grève de la faim Aurore ! "Dit-il sèchement"

    Chapitre 31

    Aurore - Si je n'ai point faim, tu ne peux m'y obliger.

    Il s'assied en face de moi et se servi une assiette tout en me fixant sérieusement.

    Athalaric - Prends une assiette et mange s'il te plaît.

    Aurore - Je ne t'appartiens point, donc je n'ai point à t'obéir.

    Chapitre 31

    À peine terminer ma phrase qu'il se leva brutalement, il prit une assiette et la plaça en face de moi.

    Athalaric - Mange !

    Aurore - Non !

    Athalaric - Cela fait trente jours Aurore que je te laisse rater certains repas, mais maintenant cela suffit !
    Je ne veux point te perdre toi aussi.

    Aurore - Tu dis cela juste parce que je lui ressemble, sinon cela te serait bien égal.

    Athalaric - Je t'interdis de dire cela, tu lui ressembles peut-être mais tu n'es point elle et je tiens à toi en tant que personne à part entière Aurore et point juste parce que tu lui ressembles trait pour trait, alors s'il te plaît mange.

    Aurore - Tu... Tu tiens à moi ? "L'interrogeais-je"

    Athalaric - Cela fait 17 ans que tu comptes pour moi, alors fait un effort et deviens adulte et cesse de faire des caprices.

    Aurore - D'accord, je vais manger, c'est promis. "Dis-je un peu déçue de sa réponse"

    Chapitre 31

    J'ai fini par manger mon repas, j'ai eu droit à quelques sourires de sa part.

    Après le repas, j'ai débarrassé puis je suis allée me changer.

    Le reste de la journée est passé très lentement, Athalaric était dehors à s'occuper du jardin et moi, je m'occupais de la maison, d'habitude avec ma mère cela nous arrivé de discuter pendant un long moment, ce qui nous faisait passer le temps, mais maintenant, je me sentais seule, quand je ne nettoyais point, je passais mon temps libre à l'observer par la fenêtre, en faisant en sorte qu'il ne me remarque point.

    Chapitre 31

    Pour ceux qui ne l'aurai pas encore lu le chapitre 15 d'hier de "la deuxième vie de Lucie" est en ligne :)

                                     

    J'espère que ce chapitre vous a plu. 
    N'hésitez pas à laisser un petit commentaire sur le blog, cela me fait toujours de vous lire et n'hésitez pas à vous abonnez à la page facebook pour ceux qui ne sont pas déjà abonnés pour être informé des nouveaux chapitres de mes différentes histoires. Merci.

    « Chapitre 30Chapitre 32 »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 1er Juillet 2018 à 17:34

    Trop hâte de lire la suite..

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :