• Chapitre 34

    Cela faisait 25 jours, que moi et Aurore nous avions franchis le pas, je n'aurai imaginé qu'elle serai autant demandeuse et j'avoue que cela me plaît qu'elle soit ainsi.

    Pourtant, avec Aliénor et Mahault, j'étais déjà comblé, nous le faisions déjà énormément, mais avec Aurore, c'est différent, elle en redemande encore et encore, parfois, je dois même la freiner, car si je l'écouterai, je n'aurai plus le temps pour autre chose, et sa mine boudeuse, à ce moment-là, me rend encore plus fou d'elle.

    Chapitre 34

    Ce matin, je ne me suis pas levé au chant du coq, la nuit avait été assez courte, Aurore est blottie dans mes bras, je n'avais point vraiment envie de la réveiller si tôt en bougeant, surtout que demain à l'aube, nous prendrons la route, pour construire notre vie ailleurs.

    Je ne voulais pas partir loin d'Elinor et des enfants, ni éloigner Aurore de sa soeur et du lieu de repos de sa mère, mais nous n'avions plus le choix, ici, je ne pouvais plus aller au village sans risquer d'éveiller des soupçons, cela faisait bien trop longtemps que j'étais ici.

    Chapitre 34

    Quelque temps plus tard, elle ouvrit les yeux et me regarda avec le sourire.

    Athalaric - Bonjour ma douce.

    Aurore - Tu es réveillé depuis longtemps ?

    Athalaric - Depuis le chant de coq, il y a un petit moment.

    Aurore - Pourquoi ne m'as-tu pas réveillée ?

    Athalaric - Notre nuit a était courte, alors j'ai préféré te laisser te reposer encore un moment.

    Chapitre 34

    À peine, ai-je terminé ma phrase, qu'elle était déjà au-dessus de moi, à se frotter contre mon sexe.

    Athalaric - Ma douce, nous manquons de temps pour cela, ta soeur peut arriver à tout moment, il ne faudrait pas qu'elle arrive au mauvais moment.

    Aurore - Tu sais qu'avec ses visions, elle sait tout, elle n'arrivera donc pas quand nous sommes occupés.

    Athalaric - Tu as raison, j'avais oublié ce détail.
    Retourne-toi, que je puisse admirer tes fesses alors.

    Elle se retourna alors en gloussant, elle savait très bien que ce matin, je ne pourrais lui résister.

    Chapitre 34

    La voir nue comme cela, avec ses fesses bien fermes et rebondies, m'exciter énormément.

    Je l'ai alors allongée sur le ventre et je me suis placé au-dessus d'elle et j'ai embrassé son épaule.
    Athalaric - Tu sais que c'est ton dernier jour pour prendre une décision ma douce.

    Aurore - De quoi parles-tu ? "Dit-elle en me regardant sans comprendre"

    Athalaric - Savoir si tu restes ici ou si tu me suis, car une fois que l'on aura pris la route, tu seras à moi, rien qu'à moi.

    Aurore - Tu pourrais vraiment partir sans moi ?

    Athalaric - Non, mais je respecterai ta décision.

    Aurore - Je suis déjà tienne Athalaric, je lui suis depuis l'instant où je me suis donnée à toi, je resterai auprès de toi, aussi longtemps que tu voudras de moi.

    Athalaric - Je t'aime ma douce.

    Je mets alors ma main dans la sienne et embrasse son cou, puis son épaule, mon sexe durci de plus en plus dans mon caleçon, elle le sentit contre ses fesses et se mit à glousser.

    Chapitre 34

    Je me suis redressé pour retirer mon caleçon, je l'ai installée sur le dos et j'ai faufilé ma tête entre ses cuisses, ma langue commencée à joué avec son sexe, très rapidement de petits gémissements se sont fait entendre et j'ai senti ses mains dans mes cheveux.

    Quand elle fut proche de la jouissance, je me suis retiré et je l'ai regardé avec un petit sourire coquin.

    Aurore - Tu ne vas tout de même pas me laisser comme ça ? "Dit-elle à bout de souffle"

    Je me suis alors avancé pour l'embrasser et j'ai glissé mon sexe en elle.
    Je lui ai alors fait l'amour, jusqu'à atteindre l'un et l'autre la jouissance.

    Chapitre 34

    Quand nous eurent fini, nous étions épuisés, elle s'est allongée sur le côté, blotti dans mes bras, collés l'un à l'autre, nous nous sommes alors endormis.

    Chapitre 34

    Au bout d'un moment, je ne sais point vraiment combien de temps, j'ai ouvert les yeux, Aurore n'était plus à côté de moi, je me suis alors levé, et j'ai regarder par la fenêtre pour voir où se trouver le soleil, pour déterminé à quel moment de la journée nous étions.

    Je me suis levé et j'ai enfiler une tenue, Elinor pouvait être là à tout moment et je ne voulais pas être en caleçon à son arrivée.

    Chapitre 34

    Je suis ensuite descendu, Aurore était là, à préparer le repas.

    Athalaric - Pourquoi ne m'as-tu point réveillé ?

    Aurore - Tu semblais avoir besoin de sommeil.
    Assieds-toi, la pitance est prête.

    Nous nous sommes alors installés à table pour le repas et nous nous sommes mis à discuter.

    Athalaric - Quand j'aurai fini le repas, j'irai préparer le poulain pour que ta soeur puisse l'emmener aujourd'hui et je lui donnerai également une chèvre, car pour le voyage on ne peut tous les emmener.

    Aurore - On devrait prendre le poulain avec nous, on ne peut pas le séparer de sa mère si jeune.

    Athalaric - Il n'a déjà plus besoin de sa mère depuis un moment, et il nous ralentirait ma douce.

    Aurore - Mais j'aime m'occuper de lui. "Dit-elle boudeuse"

    Athalaric - Nous aurons un autre poulain et celui-là tu pourras le garder si tu le souhaites.

    Aurore - Mais c'est lui que je veux !

    Athalaric - On en a déjà discuté, celui-là va chez Elinor.
    Alors ne sois pas si têtue, je te l'avais bien dit, de ne point t'y attacher.

    Chapitre 34

    Elle s'est levée, et c'est dirigée vers la fenêtre, aux bruits qui venaient d'elle, il n'y avait aucun doute, elle pleurait.

    Athalaric - S'il te plaît, cesse de pleurer ma douce. "Dis-je en allant près d'elle"

    Aurore - Je sais qu'il doit partir, mais c'est plus fort que moi, je ne contrôle rien, j'ai juste envie de pleurer.

    Athalaric - Je te promet que le prochain, on le gardera.
    Je t'aime. "Dis-je en embrassant son cou"

    Aurore - Je t'aime aussi.

    Chapitre 34

    La suite de ce chapitre sera publier mardi, pendant le temps des vacances, il n'y aura plus de publication de chapitre le dimanche. Et lundi je publierai la suite de la deuxième vie de Lucie. Merci. Et surtout profitez un max des vacances. 

                                     

    Pour ceux qui ne l'aurai pas encore lu le chapitre 18 d'hier de "la deuxième vie de Lucie" est en ligne :)

                                     

    J'espère que ce chapitre vous a plu. 
    N'hésitez pas à laisser un petit commentaire sur le blog, cela me fait toujours de vous lire et n'hésitez pas à vous abonnez à la page facebook pour ceux qui ne sont pas déjà abonnés pour être informé des nouveaux chapitres de mes différentes histoires. Merci.

    « Chapitre 33Chapitre 35 »

  • Commentaires

    1
    Samedi 7 Juillet 2018 à 10:46

    Ils font souvent l'amour ces deux là, hâte de savoir ce qu'il va se passer quand ils seront partis ailleurs.

    2
    Myova
    Samedi 7 Juillet 2018 à 17:51
    C'est une petite cochonne celle ci
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :