• Chapitre 13

    Notre fuite vers le nord n'a pas été de tout repos, nous faisions très peu de haltes pour éviter que les gardes du roi ne nous rattrapent.
    Ma relation avec mon père était assez compliquée, c'est un homme assez bourru et moi, je souffrais de la perte d'Aliénor et le fait que se soit lui qui ait causé la mort, n'aide en rien.

    Chapitre 13

    Les trois premières années ont donc été assez chaotiques, mais quand nous avons commencé à nous fixer non loin d'un petit village, les choses, ont commencé à s'améliorer entre mon père et moi, nous avions retapé une petite maison à l'abandon en dehors du village pour nous installer pour un temps.

    ......

    Aujourd'hui, cela fait 20 années que ma bien-aimée m'avait quitté, chaque jour mes pensées étaient pour elle, mais ma peine avait finit par s'atténuer même si elle n'avait pas disparu.

    Ne vieillissant plus, nous avions dû partir encore plus au nord, pour éviter qu'au village les autres ne remarquent que les années n'avaient aucun effet sur moi.

    Nous avions donc construit une cabane dans les bois, juste à côté d'une rivière et nous évitions le plus possible les villages avoisinants.

    Mon père commencé à vieillir et je remarquais qu'il commençait doucement à oublier certains détails du passé, je me demande combien de temps, il va encore rester à mes côtés et comment pourrai-je continuer d'avancer seul.

    Chapitre 13

    L'aube vient de se lever, signe qu'un nouveau jour sans elle débute.

    Je sors du lit à toute vitesse, le lit de mon père est déjà vide. Malgré son âge et sa mémoire qui vacille, il est encore très dynamique, parfois, j'ai du mal à le suivre.

    Quand j'arrive dans l'autre pièce, il est déjà au fourneau à préparer la pitance.

    Athalaric - Père pourquoi ne m'a tu point réveillé, j'aurai préparé la pitance moi-même.

    Le père - Je n'allais point te réveiller pour cela et puis je suis peut-être vieux mais je sais encore cuire de la nourriture.

    Athalaric - Je sais père, je vais aller me rafraichir prestement.

    Après m'être rafraichi et changer, je me suis installé à table avec mon père, nous avons discuté un moment, on a discuté de ma mère, il essayer de me raconter le plus de détails possible avant de les oublier.

    Il a ensuite voulu que je lui raconte encore ma vie avec Aliénor plus en détails, il disait que je ne devais absolument rien oublier, car même si les choses, c'étaient mal terminées, c'était quand même important de se souvenir, car oublier est la pire chose qu'il soit, surtout quand il s'agit de l'être aimé.

    Chapitre 13

    Après le repas et notre longue discussion, nous sommes sorti pour nous occuper du jardin et de nos quelques animaux.

    Nous avons été ensuite à la rivière pour nous détendre et pêcher le repas du soir.

    Chapitre 13

    Le reste de la journée à défiler à toute vitesse, laissant place à la nuit.

    Je me suis allongé dans mon lit et je me suis mis à fixer le plafond comme à mon habitude depuis maintenant 20 ans, j'avais toujours du mal de m'endormis, c'était la nuit où je pensais le plus à elle, cela m'arrivait même parfois de lui parler, en espérant que là où elle était, elle pouvait m'entendre, parfois j'attends même un long moment espérant une réponse de sa part, mais en vain.

    Chapitre 13

    ......

    Cinq années se sont encore écoulées, mon père m'avait quitté, il y a déjà une année pendant son sommeil, je me suis retrouvé totalement seul, il n'y avait plus personne pour me raccrocher à mon ancienne vie, plus personne qui savais qui j'étais vraiment.

    Quelques jours après la mort de mon père j'ai vendu toutes mes récoltes et le reste de nos animaux, j'ai juste gardé mon cheval et j'ai pris la route, toujours en direction du nord, je ne voulais plus rester là.

    Aujourd'hui, j'erre de village en village, de bois en bois, je ne me suis toujours pas fixé, je reste rarement plus de deux jours au même endroit, il ne me reste plus d'argent, je vis donc au jour le jour de la chasse, de la pêche et de tout ce qui est comestible dans la forêt.

    Chapitre 13

    J'arrive dans un petit village, il y avait des étales un peu partout, avec de la nourriture à profusion, je pouvais entendre mon estomac crier, mais j'allais devoir me contenter des quelques baies qu'il me reste dans mon sac.

    Soudain, je fis tirer de mes pensées par une voix.

    La vieille dame - Je t'attendais Athalaric.

    Je me retourne soudain vers elle, je lui fis fasse, qui pouvait-elle être.

    Athalaric - Nous nous connaissons ? "L'interrogèrent"

    La vieille dame - J'ai énormément vieilli je te l'accorde.

    Je reste là en face d'elle ne sachant quoi répondre, je ne me souvenais point d'elle.

    La vieille dame - T'avoir jeté ce soir ne t'a point fait perdre la mémoire pourtant.

    Athalaric - C'est vous ? "Dis-je surpris"
    Je n'aurai jamais pensé vous revoir un jour.

    La vieille dame - Moi c'est tout le contraire, je t'attendais.
    Viens avec moi, j'ai un bon repas chaud qui t'attend chez moi.

    Chapitre 13

    Nous nous dirigeons vers une petite demeure aux abords du village, quand je rentre mon visage se pose sur une jeune femme brune qui est en train de préparer un repas, elle se retourne et me fixe un moment, avant de s'avancer vers moi.

    La jeune femme - Tu dois être Athalaric, moi je me nomme Mahault, je suis la petite-fille d'Isabeau.

    Athalaric - Isabeau ?

    La vieille dame (la sorcière)- Je suis Isabeau, je n'ai jamais eu l'occasion de vraiment me présenter.
    Mahault est la fille de ma fille, elle vit avec moi depuis la mort de ses parents, il y a de cela 4 années.

    Athalaric - Enchanté de te connaître Mahault.

    Mahault - Fait comme chez toi, tu peux te débarrasser un peu, te mettre à l'aise, nous allons passer à table.

    Chapitre 13

    Athalaric - Peux-tu me montrer où je peux me rafraichir légèrement le visage et les mains ?

    Elle m'indique l'endroit où je pouvais déposer mes affaires et l'endroit ou me rafraichir.

    Je m'avance du sceau et commence à me rincer le visage, cela faisait beaucoup de bien, il y a plusieurs jours que je n'ai pas eu l'occasion d'avoir de l'eau clair pour faire cela.

    Une fois fini, je les rejoins dans l'autre pièce, elles étaient installées à table, elles m'attendent pour commencer.

    Athalaric - Merci beaucoup pour l'hospitalité. "Dis-je en s'asseyant"

    Isabeau - Tu as besoin d'un bon repas et surtout de repos.
    Tu resteras ici quelques jours, en plus on aurait besoin d'un peu d'aide pour la derrière récolte, je suis trop vieille et Mahault n'est pas en état de le faire.

    Mahault - Grand-mère, on n'a pas besoin d'aide, je peux très bien le faire seule ! "Dit-elle tendue"

    Isabeau - Tu attends un enfant, tu ne peux point faire une si grande récolte !

    Athalaric - Je resterai le temps de la récolte. "Dis-je pour éviter les tentions entre elles"

    Chapitre 13

    Après le repas Mahault, m'a montré l'endroit où je vais dormir, c'était une toute petite pièce avec juste un lit, il n'y avait ni fenêtre, ni porte, juste une petite ouverture avec un tissu pour servir de porte.

    J'ai retiré mes vêtements et me suis allongé, il y avait bien longtemps que je n'avais plus dormi dans un lit.

    Mes yeux ont commencé à se fermer et le sommeil m'a très rapidement emporté.

    Chapitre 13

    J'espère que ce chapitre vous a plu. 
    N'hésitez pas à laisser un commentaire pour laisser une trace de votre passage sur le blog ou sur la page facebook pour ceux qui sont déjà abonnés. Merci.

    « Chapitre 12Chapitre 14 »

  • Commentaires

    1
    Stacoat
    Mercredi 30 Mai 2018 à 14:48

    J'aime tellement cette histoire que je ne prend meme plus le temps d'ecrire des commentaire .

    2
    Mercredi 30 Mai 2018 à 18:00

    J'ai hâte de voir la suite ! :D

    3
    Jeudi 31 Mai 2018 à 01:11

    Toujours aussi passionnant, j'ai hâte de lire la suite.

     

    4
    Vendredi 1er Juin 2018 à 18:50

    les années passent, bientot les retrouvailles :) 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :