• Chapitre 38

    Aujourd'hui, cela fait déjà 15 jours que nous avons pris la route vers l'ouest, les premiers jours se sont très bien déroulés, nous ne faisions des haltes que pour manger et dormir.

    Mais depuis 5 jours, Aurore est de plus en plus malade quand elle est à cheval, il n'y a plus aucun doute, elle porte bel et bien un enfant.

    Cela ne me réjouit pas réellement, même si je lui ai dit que je crois au sortilège et que je sois le père de l'enfant, il y a toujours une grande part de moi qui en doute, j'ai surtout dit cela sur l'instant, pour ne point la perdre, après tout cet enfant ne serait pas le premier que j'élève comme le mien.

    Le plus important pour moi c'est le bonheur d'Aurore.

    Chapitre 38

    La nuit commencée à tomber, je nous ai trouvé un endroit sûr pour la nuit, je nous ai alors préparé un petit campement, puis je suis allé chercher du bois pour le feu.

    Une fois le feu allumé, nous avons mangé notre pitance, puis nous sommes resté assis là, l'un à côté de l'autre à regarder les flammes danser en silence pendant un moment.

    Aurore - Athalaric, qu'est-ce qui te préoccupe ? "M'interrogea-t-elle"

    Athalaric - Rien ma douce, tout va bien pourquoi cette question ?

    Aurore - Je vois bien qu'il y a quelque chose, c'est parce que j'ai refusé de faire l'amour ces derniers jours, c'est ça ? "Dit-elle tristement"

    Athalaric - Non ma douce, cela n'a rien à voir avec cela, je suis juste inquiet pour toi, la route est trop longue dans ton état.

    Aurore - Tu n'as pas à t'inquiéter pour moi, dans quelques jours j'irai beaucoup mieux, tu verras.

    Chapitre 38

    Athalaric - Je m'inquièterai toujours pour toi ma douce, c'est normal de s'inquiéter quand on aime. "Dis-je en la prenant dans mes bras"

    Aurore - Je t'aime Athalaric.

    Athalaric - Je t'aime aussi ma douce. "Dis-je en l'embrassant"

    Chapitre 38

    Les jours suivants, n'ont pas étaient plus facile pour Aurore, mais nous avions quand même bien avancer, j'ai pour espoir d'atteindre l'océan, avant que le ventre d'Aurore soit trop arrondi.

    Je voulais surtout que l'ont soient installés avant la naissance de l'enfant.

    Chapitre 38

    Aujourd'hui, cela faisait 32 jours que nous étions partis de chez nous, le ventre d'Aurore commence doucement à s'arrondir, elle est encore malade, mais il y a une amélioration, ce qui nous permet de voyager beaucoup plus longtemps chaque jour.

    La pluie c'est mise à tombée, le ciel s'assombrit, se qui n'augure rien de bon, il nous faut absolument trouver un abri, cela serait bien trop dangereux de voyager sous l'orage.

    Chapitre 38

    Ce que je n'avais pas prévu, c'est que la pluie s'intensifierait si rapidement et que l'orage éclate si tôt, effrayant les chevaux et faisant chuter Aurore sur un tas de pierres.

    Chapitre 38

    Pour ceux qui ne l'aurai pas encore lu le chapitre 22 d'hier de "la deuxième vie de Lucie" est en ligne :)

                                     

    J'espère que ce chapitre vous a plu. 
    N'hésitez pas à laisser un petit commentaire sur le blog, cela me fait toujours de vous lire et n'hésitez pas à vous abonnez à la page facebook pour ceux qui ne sont pas déjà abonnés pour être informé des nouveaux chapitres de mes différentes histoires. Merci.

    « Chapitre 37Chapitre 39 »

  • Commentaires

    1
    Mardi 17 Juillet 2018 à 08:43

    Ho non pas ça ! Elle risque de perdre le bébé.

      • Mercredi 18 Juillet 2018 à 19:33

        Possible où pas he

    2
    Myova
    Mardi 17 Juillet 2018 à 11:25
    C'est calme calme calme pour l'instant
      • Mercredi 18 Juillet 2018 à 19:33

        ça devient moins calme ^^

    3
    Mardi 17 Juillet 2018 à 17:22

    Oh làlàlà !! J'espère que rien de grave ne va arriver au bébé ou à Aurore !

      • Mercredi 18 Juillet 2018 à 19:34

        J'espère aussi he

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :